cartotheque filmographie photo galerie webgraphie| co2 Agriculture icone43

    Les Monuments Funéraires

    Les monuments funéraires à superstructures lithiques sont présents en très grand nombre en Aïr-Ighazer. Ils s'étalent sur une période allant du néolithique à l'histoire. Cet inventaire en recense plus de 130 000 et présente les grands types de structures.

    « La falaise de Tigidit s'étend en arc de cercle sur 200 km environ. A l'ouest, elle se disloque par fractures, et est recouverte par les sables du Tegama et les sables alluviaux venus de l'Aïr. A l'est, elle s'abaisse et disparaît sous les sables éoliens de la terminaison occidentale du Ténéré. La cuesta proprement dite est constituée de grès peu résistants dont les grains se dissocient facilement. Cela lui donne un aspect ruiniforme avec avancées et buttes-témoin en clochetons, comportant d'abondants éboulis dont les éléments les plus gros sont vite disséqués et étalés en glacis. Le sommet de la falaise est marqué de façon continue par des grès patinés et par une altération superficielle de type ferrallitique. Cette altération est caractéristique des sommets dans les grès du Tegama et des buttes conservées le long des lignes de fractures : Anyokan, Shin Afaret, Azuza, Teleginit » (Poncet 1983).

    plateformes

    Une plateforme est un élément circulaire dont l’intérieur du disque est empli d’un matériel, la pierre le plus souvent, plus ou moins agencée. Elle peut comporter quelques artifices comme des tumulus sur ou accolés ou des interstices plus ou moins prononcés. 7 105 monuments sont actuellement identifiés.

    les plateformes    Septembre 2021

    qgis format .csv .gpkg   Septembre 2021

    circulaires

    Un cercle de pierre n’est pas obligatoirement un monument funéraire, il n’y a donc pas de doute à ce que cette inventaire contienne des cercles de pierres qui correspondent plus à d’autres structures comme des restes de paillotes de campement ou des enclos divers.

    les cercles    Août 2021

    qgis format .csv .gpkg     Août 2021

    En 2005, quittant Fachi au cœur du Ténéré pour rejoindre Agadez, la petite caravane de sept motards évite l'arbre du Ténéré pour passer plus au sud entre l'Aïr et les falaises de Tiguidit. Philippe Laborie qui ouvrait la route, remarque une silhouette étonnante dans ce paysage où il n'y a guère âmes qui vivent. S'en rapprochant, il tombe sur un ensemble de monolithes atypiques dans cette région de l'Aïr. Le paysage est ténéréen, un sable léger, quelques dunes de-ci de-là, un horizon d'une grandiose monotonie. Atypique car on n'en retrouve pas de semblable dans la région, les plus proches assez similaires pouvant être ceux de Tondidarou au Mali que certains rapprochent d'un autre site majeur en Afrique de l'est recelant plus de 10 000 monolithes dans la province de Sidamo au sud de l'Ethiopie. Leur point commun, qui n'en fait pas une liaison certaine, est la forme phallique de ces monolithes que l'on retrouve en partie à Tondidarou et qui vénère le culte de le virilité et de la fécondité.

    Près du village de Tigerwitt on peut dénombrer un ensemble de tumulus qui comptent parmi les plus imposants de la plaine de l'Ighazer, jusqu'à 36 mètres de diamètre. A y regarder de plus près, il semble s'agir de tertres recouverts d'une couche de pierre. Ils ressortent dans le paysage locale car surnagent au dessus d'une couche sableuse ou viennent pousser l'Afazo (Panicum turgidum) et l'Alemoz (Panicum sp.). La plupart d'entre eux sont nichés au pied d'une terrasse, mais leurs sommets dépassent cette terrasse, ils épousent ainsi la géomorphologie locale. Les pierres qui recouvrent ces tertres proviennent de la couche d'argile rouge locale et au vu du peu de quantité de pierre de taille correcte que l'on trouve dans la zone, il semble qu'elles soient venues ici par un travail conséquent, ou peut-être sont-ce les pierres de fouille de la sépulture qui ont été reprises. Le sommet de ces tertres est plat et semble à chaque fois délimité une forme circulaire laissée sciement vide de pierres où seule une couche argilo-sableuse apparaît.

    croissant

    Les monuments en croissant, qui rassemblent aussi les monuments à excroissance, sont présentés dans cette note thématique de l’Atlas de l’Ighazer. On en compte 4104, très concentrés sur le nord de notre zone de travail, indiquant de fait une extension saharienne de son aréologie. Comme dans la plupart des types de monuments inventoriés, il existe une grande variabilité de formes et de techniques de construction des monuments en croissant. Il a été défini 4 grands types de monuments ci-après, qui sont plus des méta-formes et ne tiennent compte donc que de la vue satellitaire.

    les monuments en croissant    Maj : juillet 2022

    qgis format .csv .shp     Maj : juillet 2022

    tumulus

    Comme dans la plupart des types de monuments inventoriés, il existe une grande variabilité de formes et de techniques de construction des tumulus. Cette version de la note sur les tumulus présente un premier pas vers la distinction des types de tumulus par la voie satellitaire. Devant le nombre de monuments inventoriés, plus de 110 000, j’ai tenté une méthode de caractérisation par paquet qui permette de visionner les monuments rapidement tout en leur affectant des critères qualitatifs. Elle permet un premier tri des grands types, mais ce heurte toujours à la qualité des images, qui bien qu’améliorées sur certaines zones, dénote toujours une grande variabilité sur la totalité de la zone étudiée.

    les tumulus   Maj : février 2024

    qgis format .csv .gpkg     Maj : février 2024

    les catologues type 'abeille'   Maj : février 2024     -    type 'à cratère'   Maj : février 2024

    alignement

    4 092 monuments à alignement sont inventoriés, plus de la moitié (52%) sont situés en zone Piémont, entre Aïr et Ighazer. La zone Tadarast est également bien pourvue de ce type de monuments funéraires avec 20% des monuments le long des falaises de Tiguidit, de même pour la zone Aïr où ils se concentrent sur la partie ouest proche du Piémont (22%).

    les monuments à alignement    Maj : octobre 2021

    qgis format .csv .gpkg     Maj : octobre 2021

    necropoles

    Ce document présente l’ensemble des 964 nécropoles inventoriées dans notre atlas qui ne sont pas composées de superstructures lithiques comme les tumulus. Il recense aussi bien les cimetières actuels, dont certains sont sûrement absents car très peu visibles et certains enfouis sous l’urbanisation croissante des principales villes que sont Agadez, Arlit, Tchirozérine et In Gall, que les cimetières plus anciens dont le « désordre » apparent ne révèle pas de rite islamique.

    les nécropoles    Maj : janvier 203

    qgis format .gpkg  .csv     Maj : janvier 2023

    quadrangulaires

    2658 monuments composent la table des données. Près des 2/3 des monuments sont concentrés sur les zones de piémont et de montagne. L’Ighazer est la zone avec la plus faible densité si l’on excepte la Tamesna totalement dépourvue de ce type de monument. Dans la zone Piémont la densité est 6 fois plus grande que dans l’Ighazer, à 7 monuments par km².

    les monuments quadrangulaires    Maj : juillet 2022

    qgis format .csv .gpkg    Maj : juillet 2022