Le paléolithique

en cours de réécriture

 

Capsiens et Ounaniens

pointeounanA cette époque des prémices du Néolithique, la plaine de l'Ighazer peut être considérée comme une zone de confluence, ou va s'exprimer une influence septentrionale avec les capsiens, ancêtres des berbères, et une influence méridionale moins connue de chasseur pasteurs négroïdes, venus de la vallée du Nil au Soudan actuel.

L'Afrique est le berceau de l'humanité, car on y a retrouvé les plus anciennes traces d'homme, notamment dans le rift d'Afrique de l'est, à l'époque quaternaire (Pléistocène). Mais en ce début de 21è siècle, le berceau se serait déplacé vers le Sahara et le bassin du lac Tchad en particulier avec la découverte de Toumaï. Comme le disait l'Abbé Breuil, "le berceau du monde est à roulette" (Pales 1962), pour signifier que les recherches fourniraient de nouveaux éléments propres à repositionner encore ce berceau.

Les dinosaures de l'Ighazer

jobaria

afrovenator

suchomimus

ouranosaurus

nigersaurus

sarcosuchus

nigerpeton

saharastega

jobaria afrovenator suchomimus ouranosaurus
Jobaria tiguidensis
Afrovenator abakensis
Suchomimus tenerensis
Ouranosaurus nigeriensis
Nigersaurus taqueti
Sarcosuchus imperator
Nigerpeton ricqlesi
Saharastega moradiensis
Carcharodontosaurus saharicus
Baharijasaurus ingens
Elaphrosaurus iguidiensis
Aegyptosaurus baharijensis