Actualité de l'Ighazer

Voir autrement

voirautrementQuand en 2005, des jeunes Plédéliacais d'à peine 20 ans, Anne, Pierre, Mathieu, François, Anne-Hélène et d'autres ont décidé de créer l'association Voir autrement, leur objectif était de partir au Tchad. L'actualité en a voulu autrement.

 

Anne Jan, la présidente à l'initiative de ce projet, raconte comment le scoutisme l'a amenée à entraîner ses copains dans cette belle aventure solidaire. Très vite, le groupe s'est rapproché de la communauté de communes Arguenon-Hunaudaye qui travaille avec Ingall dans le cadre de la coopération décentralisée avec le Niger. Durant plusieurs années, ils ont organisé des manifestations localement, collecté des fonds et sont même partis en Afrique.

« Tout est difficile à mettre en place »

En 2007, alors qu'ils étaient prêts à partir à Ingall pour monter le préau d'une école avec l'argent qu'ils avaient récolté, les jeunes gens ont appris que l'instabilité de la région et ses dangers ne leur permettraient de faire ce qu'ils avaient envisagé. Ils ont tout de même pris l'avion et ont travaillé dans un orphelinat durant un mois à Niamey, la capitale du Niger.

« Nous savons que nous ne sommes pas prêts d'y retourner. Tout est compliqué là-bas. L'un des points positif est que, grâce à l'association Masnat, l'argent que nous avons collecté sert à payer la scolarité et la pension de deux enfants pendant cinq ans. Des enfants qui ne pourraient pas aller à l'école car elle est trop éloignée. »

L'an dernier, Voir autrement a versé 5 000 ? pour la banque alimentaire d'Ingall. Grâce à leur détermination, leurs bonnes idées, ces jeunes-là ont contribué à faire avancer les choses. Conscients que « rien n'est facile », ils réfléchissent aujourd'hui au devenir de leur association. Le 11 juillet prochain, ils seront, comme d'habitude, au loto, au côté de l'association Awar Bonyolo qui oeuvre pour le Burkina-Fasso, et en fin d'année au repas africain.

source : Ouest France.fr