Actualité de l'Ighazer

Mission du BEEEI à Azelik

compte rendu de visite à la SOMINA

Mission menée à Azélik auprès de la SOMINA (société minière d'Azélik). La mission est conduite par le BEEEI (bureau d'évaluation environnementale et d'étude d'impact). Elle est composée des représentants des ministères des mines, de l'environnement et de l'hydraulique. Étaient aussi à la mission les techniciens de l'environnement de la région, le vice maire et le représentant de la société civile. Décembre 2012.

La société est créée en juillet 2007. Début des travaux octobre 2008. La première production a été acheminée en octobre 2012. Ainsi 200 tonnes ont été transportées. Le directeur de la société a affirmé que la société a accusé un retard qui lui a coûté une perte de 16 milliard fcfa.
Prévision :
2013 = 300 T
2014 = 500 T
2015 = 678 T
L'effectif des employés est de 730 personnes. Expatriés 100 personnes. Locaux 630 personnes

En 2012 la société a mené des activités sociales en faveur des populations sinistrées de tous le Niger à hauteur de 1 500 000 Fcfa. Ils ont eu à faire quelques canalisations pour évacuer l'eau.
Début novembre la société a financé la construction de l'école à 64 millions 1ère phase.

Concernant l'environnement, la santé et les conditions des travailleurs le directeur de la société reconnaît qu'il reste beaucoup à faire. Il est donc nécessaire que les chinois collaborent avec les différents services de protection de l'environnement afin d'améliorer les conditions de travail et la protection de l'environnement gage d'une bonne santé. Les responsables de la société ont affirmé que pour lutter en faveur de l'environnement, la société a :
- organisé des formations et sensibilisation à l'endroit des personnels pour la lutte environnementale
- les employés utilisent l'électricité et le gaz pour la cuisson
- organisé des séances de sensibilisation lors des fêtes
- rédigé un règlement intérieur interdisant la chasse

Le directeur du BEEEI a émi le souhait que la société vérifie le degré de la radiation du banco avant de construire avec. Le chef de la mission a affirmé que la COMINAK avait construit des habitations avec du banco radié. Il a fallut 20 ans pour le constater. Finalement les habitations ont été détruites. Il ne faut donc pas que les chinois commettent les mêmes erreurs.

Visites des bassins de stockage des eaux usées ménagères. Eaux qui seront traitées pour le maraîchage. Selon les techniciens ces eaux sont dangereuses si elles sont mal traitées. Leur utilisation pour le maraîchage provoque la fièvre typhoïde. Bien que les chinois vont pour un 1er temps planter des arbres.

Plusieurs visites au niveau de l'usine. Notamment à la salle d'analyse générale et chimique, des installations de surveillance de traitement (piézomètre, station de surveillance radiologique, station de traitement et des déchets solides), les ateliers de maintenance, d'entretien, des magasins de stockage des produits chimiques et explosifs.

Tous ses lieux présentent des risques énormes pour les employés. Deux jours après notre mission, un employé s'est fait écrasé tout une partie de son corps à l'usine. Il a rendu l'âme pendant l'évacuation sur Agadez. Plusieurs cas ont été constatés. Certains accidentés n'ont même pas eu la chance d'être évacué. Après leur accident selon des témoins ils sont laissés au lieu de l'accident sans assistance. Leur évacuation ne se fait qu'après la descente. Certains succombent sur place. Plusieurs missions font des rapports qui restent dans les armoires. A quand un sursaut national pour arrêter le carnage.

Tiguidan'Tessoum : visite du baromètre placé chez le chef de village, et le puits. Là les missionnaires ont exhortés les chinois à aider les habitants à faire des canalisations afin d'évacuer les eaux usées autour du puits. Les chinois ont promis d'octroyer à la population un camion et de l'eau potable.

Tiggart : la classe ou se trouve le baromètre est fermé.

Commentaires   

 
#1 kader 26-02-2014 20:46
depuis l'arrivée des chinois il font que détruire l'environnement , pas de protection , beaucoup d'animaux sont morts à cause des eaux usées , hier même le 25 février y a eu des pertes de quelques têtes de chèvres. Ils mentent seulement ils n'ont rien fait pour la zone jusqu'à présent. il faut que cela s'arrête .
Citer