Actualité de l'Ighazer

Premier Yellow cake à Azelik !

azelikyellowcake

Premier bidon d'uranium de la mine d'Azelik au Nord de Ingall !

La mine d'uranium d'Azelik a produit son premier yellowcake pour ses propriétaires chinois. Pendant ce temps, côté de l'océan, l'organisme de réglementation nucléaire des États-Unis a reçu une demande de licence pour un nouveau projet de lixiviation in situ d'uranium à partir d'une société australienne. 

 

concentré d'uranium sur la ligne de production (Image: CNNC) 

Les opérations de première sorties ont commencé à Azelik le 10 Décembre 2010, avec le premier baril de yellowcake produit le 30 Décembre, par la China National Nuclear Corporation (CNNC). La mine est la première d'intérêts à l'étranger pour la CNNC à entrer en production, sous le contrôle de sa filiale China Nuclear International Uranium Corporation (Sinou).

Full screen pb Geolocalisation bp Full screen pb

 

Tracez votre itinéraire
    Voir les options

De :  ou 

Vers :  ou 

Les essais se poursuivront à Azelik en vue de parvenir à sa pleine capacité (700 tU / an) dès que possible. Sinou a déjà dit qu'il espère augmenter la production à Azelik, qui a signalé les ressources de 13.000 tU à 0,2%, à 2500 t / an d'ici à 2015 et le double d'ici 2020.

Azelik est détenue par la Société des Mines d'Azelik SA (Somina), une joint-venture créée en 2007 dans laquel le gouvernement du Niger a un intérêt de 33% et Sinou détient 37,2%. Le reste de la société est détenue par l'investissement chinois société de gestion ZXJOY Invest, et basée en Chine, est une entreprise minière d'investissement Trendfield Holdings.

L'uranium a été produit au Niger depuis le début des années 1970, et ses deux grandes mines d'uranium en exploitation, Arlit et d'Akokan, figurent dans la liste des principaux producteurs mondiaux les dix premiers. La société française Areva a des intérêts importants dans les deux sites ainsi que le Niger. Le plus grand projet d'uranium du Niger, Imouraren, devrait entrer en production en 2013.

 

Recherche et rédaction 04 Janvier 2011 - Nouvelles par la World Nuclear